Les Communes
Carte Fos Gabian Margon Montesquieu
Neffiès Pouzolles Roujan Vailhan
[logo]
 
Montesquieu ... pour les amateurs de grands espaces
Annales historiques
 
 

Origine


Les plus anciens documents qui mentionnent Montesquieu datent du XI' siècle. On trouve ce nom écrit : Momteschivum, en 1162. L'étymologie paraît formée d'un substantif, d'un verbe l'an adjectif : mons esse quiat ; d'après M. Carou, il semblerait plutôt désigner un lieu de retraite, d'où le Français s'esquic'er. En 1323, on trouve Monte Otio.

 

Communauté


Les armoiries et le nom de Castan, consul de Montesquieu, dans les procès-verbaux des assemblées de l'assiette en 1783, qui précédèrent la Révolution, seuls documents qui constatent l'existence d'une communauté avant 1789. Cette commune fit d'abord partie du canton de Bédarieux ; en l'an X, elle passa dans le canton de Roujan.

 

Armoiries


De sable à un perlé losangé d'or et d'argent.

 

Epoque révolutionnaire


L'original du titre du fief de Montesquieu fut brûlé à Béziers le 11 août 1793. Volontaires : En 1793, cette communauté accorda 700 livres à 2 volontaires qui partirent pour les armées.

 

Fêtes


On y célébra, en 1797, la fête de la souveraineté du peuple avec le cérémonial prescrit par le Directoire exécutif.

 

Seigneurs


Montesquieu a été une des plus anciennes seigneuries du Languedoc. En 1047, Raymundus Bernard de Montescivi est témoin dans une donation au monastère de Cassan.

En 1371, Bernard de Lauzières de Montesquieu figure dans une transaction de la communauté avec les moines de Cassan, au sujet des dîmes sur l'huile.

En 1389, Bernard de Montesquieu figure comme damoiseau dans l'acte de cession d'un fief qu'il possède à Roujan, auquel il renonce moyennant 50 écus d'or. La place et le quartier de la mairie de Roujan portent le nom de Montesquieu.

En 1495, Gui, dit Guinot, seigneur de la Capelle et de Montesquieu, après de brillants états de service, est nommé maître de l'artillerie de France.

N'est pas présent à la montre du jeudi 29 octobre 1495, devant le sénéchal de Carcassonne à Béziers ; à l'appel de son nom, un héraut d'armes répond : absent, étant avec le roi, maistre de l'artillerie.

En 1644, François de Beaulac, baron de Montesquieu et de Pézènes, est receveur général des tailles, intendant ses gabelles etc. du Languedoc.

En 1660, Henri François de Beaulac, son fils, est trésorier de France, en la généralité de Montpellier.

Noble Vincent de Lauzières, est seigneur de Valeuzières vers la fin du XVIIIe siècle. C'est le seul seigneur de ce nom du fief de Valeuziéres.

 

Écoles


Il y avait une école an mas Rolland en 1723. En 1881 on y a construit une école communale mixte ; les travaux se sont élevés à 10.000 francs. Elle est dirigée par une institutrice recevant actuellement :6 garçons et 5 filles.

 

Population


Les lettres patentes de Charles V, en.1377, indiquent 5 feux, et comme l'existence des hameaux cette commune est très ancienne, il est permis de supposer que chacun d'eux payait une somme suffisante pour pouvoir être taxé pour 1 feu. En 1750 on en comptait 70, et en 1770, ils étaient réduits à 20 ; le nombre des habitants s'élevait alors à 144, ce qui indique l'état de misère de cette population.

 

Statistique


1750 144 hab. 1821 198 hab 1861 189 hab.
1780 162 hab 1831 138 hab 1871 163 hab
1790 190 hab 1841 180 hab 1881 132 hab
1803 228 hab 1851 176 hav 1891 113 hab

 

Agriculture


Le territoire occupe une surface de 1.447 hectares, dont la plus grande partie est en bois, taillis, terrains incultes et rochers.

En 1836, 135 hectares labourables semés produisirent 960 hectolitres de blé, et 122 hectares de vigne 1.000 hectolitres de vin.

En 1856, 156 hectares de vigne ont donné 750 hectolitres de vin. Il y avait alors 469 hectares cultivés.

En 1892 on évaluait à 350 hectares les terres labourables, environ le quart de la superficie de la commune.

On y voit encore des champs d'amandiers et, dans les plaines, des oliviers.

En 1893, les 110 hectares de vigne ont produit 550 hectolitres d'un vin très recherché par les négociants.

 

Statistique


Surface des vignes plantées dans la commune depuis 1882.

1882 I hect 1886 12 hect 1890 73 hect.
1883 2- 1887 30 1891 83
1884 5- 1888 60 1892 96
1885 10 1889 69 1893 110